Actualités

Les premiers documents français tirés du fonds des Prize Papers capturés durant la guerre de Succession d’Autriche sont accessibles depuis le 8 juin 2022 sur le portail en ligne.

Image : La Blanche remorquant la Pique, 1795, National Maritime Museum, Greenwich, Londres.

Depuis quelques décennies, les historiens des langues ont commencé à s’intéresser aux textes privés, tels que des lettres familiales, des récits de voyage ou des journaux intimes, afin de documenter des phénomènes linguistiques longtemps restés dans l’angle mort de la recherche (Martineau / Remysen 2017, Ernst 2019, Thibault 2020, Bergeron-Maguire 2021). C’est plus précisément le domaine de la sociolinguistique historique, qui en privilégiant la recherche sur l’histoire de la langue « par en bas » (« from below approach », cf. Elspaβ 2005 ; Rutten / van der Wal 2013, 2014 ; Rézeau 2018 ; Bergeron- Maguire / Greub 2020), a permis de sortir du cadre d’analyse longtemps imposé au domaine de l’histoire de la langue, marqué par une idéologie unitariste du standard (Milroy 2014).

Malheureusement, les textes qui pourraient servir de base à des analyses linguistiques pour des périodes antérieures au 20e siècle sont encore peu nombreux. Plusieurs témoignages écrits n’ont pas, ou pratiquement pas, été jugés dignes d’être conservés, notamment en raison du statut social des auteurs ou encore du caractère personnel (parfois compromettant) des textes. Pour les chercheurs, cela signifie de devoir consacrer beaucoup de temps à la recherche des sources, à leur transcription et à leur édition avant même de pouvoir se pencher sur leur analyse.

Cette journée d’étude est destinée à élargir la base des matériaux disponibles, en rassemblant autour de cette thématique des chercheurs travaillant à débusquer, éditer et analyser des textes privés. Nous souhaitons réfléchir dans ce cadre aux pratiques de l’écrit telles qu’on les trouve dans les milieux sociaux aisés et moins aisés et examiner ce que les textes privés, dans une perspective globale de l’écrit, permettent d’apporter à l’histoire de la langue.

Publications

  • Bergeron-Maguire, M., 2021. « Des navir qui ne vienderons poien ta la pointe : quelques témoignages remarquables pour l’histoire de la liaison en français », Revue de linguistique romane, 85, 75-99.
  • Bergeron-Maguire, M. / Greub, Y., 2020. « Qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son. Le français classique des lettres interceptées durant les guerres de course atlantiques », Actes en ligne du Congrès Mondial de Linguistique Française https://www.shs-conferences.org/articles/shsconf/abs/2020/06/shsconf_cmlf2020_02001/shsconf_cmlf2020_02001.html
  • Bergeron-Maguire, M., 2020. « Entre Saint-Domingue et Angers: le français d’une créole d’Ancien Régime », dans Martineau, F. / Remysen, W. (eds.), La parole écrite : des peu-lettrés aux mieux- lettrés, Strasbourg, Éditions de linguistique et de philologie, 51-67.
  • Bergeron-Maguire, M. 2019. « Du Poitou en Louisiane : édition et notes à partir de la correspondance d’une peu lettrée (1802-1803) », Géolinguistique 19. journals.openedition.org/geolinguistique/1530

Conférences – passées et à venir

  • Bergeron-Maguire, M. / Mareschal (de), Claire, 2022. “Eighteenth century letters intended to Pierre Bourdron, sail-maker, from semi-literate women: a selection of French vernacular features”, Prize Papers Workshop, Oldenburg, July 14th [TBC].
  • Bergeron-Maguire, M., 2020. « Le français classique, ou: comment s’en débarrasser? Quelques observations sur des lettres d’Ancien Régime interceptées dans l’Atlantique », La normalisation linguistique en France et en Italie au XVIIe siècle: stratégies, mécanismes, conséquences, organisé par G. Bencivenga, J. Gardon et O. Averyanov, Sorbonne Université, 14 février.
  • Bergeron-Maguire, M. / Greub, Y., 2019. « À propos des ratures dans des lettres d’Ancien Régime », workshop La variation d’auteur et rédactionnelle : édition, génétique textuelle et philologie numérique, organisé par G. Parussa et A.Valentini, Sorbonne Nouvelle, 4 décembre.
  • Bergeron-Maguire, M., 2019. « Indices de nivellement dans une correspondance angevine de l’Isle à sucre », ‘Sprache(n) an Bord’. Kommunikation in maritimen Transiträumen der Romania im 16-18 Jahrhundert, organisé par L. Linzmeier et Evelyn Wiesinger, Institut de romanistique, Université de Ratisbonne, 4 février.
  • Bergeron-Maguire, M., 2019. « Le français dans la correspondance Labry, famille partagée entre l’Anjou et Saint-Domingue (1752-1778) », La parole écrite, des peu-lettrés aux mieux-lettrés, Université de Sherbrooke, 25 janvier.

Séminaires

Les séminaires ont lieu le mardi de 16h à 18h à la Sorbonne Nouvelle. Ils s’appuient sur les lettres rassemblées dans le cadre du projet des Lettres d’outre-mer.

  • Hiver 2023 : L’onomastique en francophonie
  • Automne 2022 : Sociolinguistique historique
  • Hiver 2022 : Le français colonial: fonds commun des variétés d’outre-mer
  • Automne 2020 : Sociolinguistique historique
  • Hiver 2020 : Le français dans les textes privés